LEXPRESS.fr du 07/11/2007

Posted on: April 9, 2008

Inès de la Fressange, si vous étiez…

Propos recueillis par Amandine Hirou

 

 

Si vous étiez… un livre de chevet

Du bonheur de vivre et de mourir en paix, de Sa Sainteté le dalaï-lama. Ma Bible à moi.

Un plat d’enfance

Une soupe au riz et au citron que me faisait ma nounou polonaise.

Un tableau

La Pietà

, d’Enguerrand Quarton, une peinture du xve siècle absolument bouleversante et empreinte de spiritualité. Elle représente Sainte Madeleine et de saint Jean l’Evangéliste.

Une gourmandise interdite

La cigarette, qui, contrairement à la nourriture, n’a absolument rien de vital. Mais c’est tellement exquis!

Un vêtement qui rend beau

Le pull bleu marine sous toutes ses formes: cardigan, col rond, en V… Il va absolument à tout le monde. La couleur est douce sans être mièvre pour autant.

Le seul objet de l’île déserte

Un briquet pour faire du feu. Du moment que j’ai chaud, tout va bien.

Un paysage qui suscite le rêve

La Montagnette à Tarascon, en Provence, où Tartarin allait chasser le lion et qui évoque les paysages argentins.

Un mot qui serve de devise

La compassion.

Un grigri

Un morceau de quartz acheté dans une petite boutique parisienne ésotérique. Un inconnu qui se trouvait là par hasard m’a soutenu qu’elle avait un pouvoir de guérison. Depuis, je la garde toujours dans mon sac.

Un moyen de transport

Un transport amoureux!

Une boisson

Une mauresque légère, composée de pastis et de sirop d’orgeat, qui m’évoque les vacances…

Un musicien

Otis Redding, un véritable génie. Méfiez-vous des gens qui n’aiment pas sa musique. En général, c’est mauvais signe.

Une rue de Paris

La rue Férou, dans le VIe arrondissement, qui va du Luxembourg à Saint-Sulpice. Elle est si authentique et surtout si discrète que les voitures ne pensent pas à y passer.

 

Une saison

L’été. Mais je préfère le mois de juillet au mois d’août, car la rentrée est encore loin.

Une révolte

Les chauffards qui roulent trop vite et grillent les feux rouges peuvent me mettre dans une rage totale.

Un gros défaut

Le bavardage.

Un arbre

Un platane, majestueux mais moins prétentieux qu’un chêne. C’est souvent lui qui est représenté dans les dessins d’enfants.

Un meuble

La lampe Tizio, maigre comme moi. J’adore les créations qui, au départ, dérangent, puis qui finissent par être acceptées avec le temps, au point de devenir des classiques.

Le parfum d’un être aimé

La lotion verte pour les cheveux de Truffit & Hill en vente à Londres.

Une rencontre que vous espérez

Le dalaï-lama. La boucle est bouclée.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: